Le Gimmick du Rock’n’Râleur : « In A Gadda Da Vida »

Le Gimmick Rock du Rock'n'Râleur-In A Gadda Da Vida-Iron Butterfly-Ouv-ParisBazaar-Basset

Le Rock’n’Râleur vous livre ses anecdotes que lui inspirent des célèbres Gimmicks Rock qui demeurent dans son cœur et dans son froc. Aujourd’hui, In A Gadda Da Vida d’Iron Butterfly !

 

Ce gimmick du titre In A Gadda Da Vida du groupe Iron Butterfly me ramène à des souvenirs de cafards d’école quand j’étais en sixième-cinquième, les après-midi d’hiver où le prof allumait la lumière, tant il faisait sombre déjà.

Et il fallait l’écouter débiter des dates de monarques perruqués dont je n’avais rien à foutre, avec des renvois de choux de Bruxelles de la cantine du midi. Et moi, j’étais amoureux de la fille de mon rêve qui était venue une nuit me résumer toutes les princesses, modernes et médiévales. Je l’avais appelée Marion.

Je m’étais contruit toute une histoire avec elle. Elle était mon secret et m’aidait à tenir dans mon ébauche de vie. Je m’agrippais à elle comme à un canard bouée au milieu de la piscine quand tu ne sais pas nager et qu’en plus l’eau est froide. Avec elle, je surmontais toutes les cruautés de ces petits fumiers de ma scolarité, profs et élèves.

Et puis, Marion s’est fait ratisser par la vie, rattrapée par la réalité. Je suis tombé amoureux d’Annick Charpentier et de Jeanne Yvon mais ce n’était pas Elle.

Marion, elle, je la rejoignais. Et je pouvais compter sur elle quand la réalité écoeurante des adultes venait tapiner dans mon romantisme. Elle était déjà ma barre de lexomil dans la petite poche de mon jean. Celle où j’ai toujours mis mes médiators.

Et il y a eu elle, bien plus tard. Elle était toutes les Marion de tous mes rêves, augmentée de la réalité sublimée. Ma Marion, je l’imaginais avec de la pâte d’amande dans les intestins et nimbée d’un parfum de fleurs des champs.

Mais il y a un temps pour les fraises tagada et un temps pour l’âpreté des alcools. Et son sébum à la nouvelle, sa transpiration, sa salive et le reste, tout l’augmentait et augmentait ma passion. Tout comme nos orages. Comme ceux de la chanson Les Vieux Amants de Brel.

Dans toute scolarité, savoir que le lendemain on n’a pas école est une bouffée de bonheur. La vie a de la gueule, du coup. Et c’est comme s’il n’y aurait plus jamais d’école, que toutes les aventures, tous les tours du monde, toutes les rencontres mythiques étaient possibles. Et qu’on pouvait descendre tout au fond de soi pour s’extrapoler en héros.

Quand je pensais à elle, cette fille de l’après, j’avais la même sensation de « demain, j’ai pas école » .

Quand la vie est moche, pas maquillée, avec une haleine de tabac froid, je pense encore à  elle et « demain, j’ai pas école » .

Quand il m’arrive de vouloir me garer sur le bas-côté de ce monde déjà bas-côté en lui même, ma pensée la rejoint et ma sensation de « demain, j’ai pas école » m’envahit.

Tout instruit d’elle, cultivé d’elle, dans cet amour enseigné par elle, demain j’ai pas d’école et je n’en aurais plus jamais.

Ben, finalement il est pas associé à des souvenirs tristes ce gimmick de In a Gadda da Vida. J‘ai dit une connerie au début.

Pas terribles les paroles… In a gadda da vida don’t you know I’m loving you Ne vois-tu pas que je t’aimeDon’t you know I’ ll always be trueNe vois-tu pas que je serai toujours sincère

C’est comme les mecs qui commencent leurs phrases par « honnêtement« … « Honnêtement, je pense que« … Ça veut dire que les autres fois, il était pas honnête. Il me roulait dans la farine.

Joyeuses fêtes néanmoins à tous.

Francis Basset

Lire le Gimmick Rock du Rock’n’Râleur, c’est bien.

L’écouter, c’est très bien aussi… En plus, il y a la guitare !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOUS AIMEZ ? REJOIGNEZ-NOUS ET ABONNEZ-VOUS !

DÉCOUVREZ MAINTENANT