Cookie Mueller : Libre Icône

Cookie Mueller-Libre Icône-Ouv-ParisBazaar-Marion

… « Je crois que ce spectacle fait du bien. Quand les gens sortiront, ils se diront : « En fait, je peux décider de vivre la vie que je veux mener ! Et arrêter d’avoir peur. Tout est dans nos mains. Si on n’est pas heureux ici, on peut être heureux ailleurs. » Cookie Mueller a cramé sa vie par les deux bouts mais jusqu’au bout, elle a vécu… Et elle s’est éclatée ! » …

« 13 » ou le Voyage au Bout d’une Nuit

13 ou le Voyage au Bout d'une Nuit-Ouv-ParisBazaar-Marion

… « Ce qui nous a guidés, Pierre dans sa mise en scène, moi dans mon interprétation, c’est le respect dont parle Pierre, on ne peut pas tricher avec un texte comme celui-là, et l’empathie… J’ai écouté beaucoup de témoignages, et à un moment donné il y a cette phrase dans la pièce : « Tu ne ressens aucune culpabilité par rapport à ceux qui sont restés mais une profonde et violente empathie. » …

VOUS AIMEZ ? REJOIGNEZ-NOUS ET ABONNEZ-VOUS !

DÉCOUVREZ MAINTENANT

VOUS POUVEZ NOUS ENVOYER UN MESSAGE ALORS N'HESITEZ PAS

CONTACTEZ-NOUS
Article réservé aux abonnés

Eva Rami : Quand le Théâtre fait le Sens d’une Vie

Eva Rami-Quand le Théâtre fait le Sens d'une Vie-Ouv-ParisBazaar-Marion

… « T’es Toi ! parle de théâtre, certes. Mais parce qu’elle aime profondément son art et qu’elle le sert avec intelligence et générosité, Eva Rami nous offre aussi la chance d’un reflet dans le miroir de nos propres existences. Nous rappelant que nous sommes nous aussi les fruits de notre enfance, de nos rêves, de nos doutes et de nos deuils » …

La Grande Musique : un Grand Air de Libération

La Grande Musique-un Grand Air de Libération-Ouv-ParisBazaar

… « S’ouvre alors un fascinant double récit entre hier et aujourd’hui qui nous offre de remonter aux origines des souffrances qui rongent cette famille depuis toujours sans doute, depuis trop longtemps assurément. Une famille comme tant d’autres, hantée par le silence assourdissant des non-dits et que les secrets enfouis empêchent de vivre »…

Journal d’une Pandémie : Seuls sans Scènes-4

Journal d'une Pandémie-Seuls sans Scènes4-Ouv-ParisBazaar

… « Ouvrons ces lieux. Il ne s’agit pas là d’une inconscience face à la situation sanitaire, mais au contraire, d’une conscience aigüe de la crise sociale, économique et morale vécue par nombre de travailleurs. Ouvrir un théâtre n’est pas plus dangereux qu’un métro bondé, un magasin de jouets à Noël, ou une messe dans une église » …