Journal d’une Pandémie : Seuls sans Scènes-1

Journal-dune-Pandemie-Seuls-sans-Scenes-1-Ouv-ParisBazaar

… « Préférer ouvrir les commerces plutôt que les salles de théâtres, de concerts ou de cinémas au prétexte que la circulation des populations affluant vers ces lieux serait trop dangereuse. Par cette décision, le gouvernement a réussi l’exploit de délivrer un message à la fois incohérent et terriblement limpide : les spectateurs sont plus dangereux que les consommateurs »…

VOUS AIMEZ ? REJOIGNEZ-NOUS ET ABONNEZ-VOUS !

DÉCOUVREZ MAINTENANT

Thierry Outrilla : le Moulin de son Coeur

Thierry Outrilla-le Moulin de son Coeur-Ouv-ParisBazaar-Marion

… Comme pour Maurice Chevalier, Jean Gabin, Bourvil, Mistinguett, Joséphine Baker, Zizi Jeanmaire ou Line Renaud avant lui, le music-hall a été son autre école. Une école de la vie. Il est heureux aussi de pouvoir se dire qu’il a fait le même métier que la Goulue, « une femme que Toulouse-Lautrec a rendue aussi célèbre que la Joconde »…

VOUS POUVEZ NOUS ENVOYER UN MESSAGE ALORS N'HESITEZ PAS

CONTACTEZ-NOUS

Yvan le Bolloc’h : le Bon Goût du Rom

Yvan le Bolloc'h-le Bon Goût du Rom-Ouv-ParisBazaar-Marion

… « Et puis, comme ils ont ramené leurs guitares, je leur dis de jouer quelque chose. Et là… Là, ils me font un truc à 1,50 m, les yeux dans les yeux, et là c’est pas pareil. Je leur dis : « Si un jour je me mets à la guitare, c’est ça que je veux faire ! C’est ça et rien d’autre ! » Parce que ça bouscule un train de marchandises, cette musique ! »