Le Gimmick du Rock’n’Râleur : « Under My Thumb »

Le Gimmick Rock du Rock'n'Râleur-Under My Thumb-Rolling Stones-ParisBazaar-Basset

Le Rock’n’Râleur vous livre ses anecdotes que lui inspirent des célèbres Gimmicks Rock qui demeurent dans son cœur et dans son froc. Aujourd’hui, Under My Thumb des Rolling Stones !

 

Ce gimmick du titre des Stones, Under My Thumb, m’a toujours fait penser au mâle dominant et m’a toujours choqué. Under my thumb a girl… Sous ma coupe, une nana. 

Je me disais non pas pourquoi tant de haine, mais pourquoi un tel mépris ? Qu’est-ce qu’elle lui a fait la pauvre à ce connard ?

Oui, je me suis toujours rangé du côté de la nana. Contrairement à la chanson, j’aime bien quand la femme prend sa revanche quand elle a été un peu négligée par son gaspard. Mon côté chevaleresque. 

Je les connais tellement les mecs. Je sais comment ils fonctionnent les beaufs, les machos. Attention, je ne dis pas que Jagger est un macho, juste que cette chanson m’a fait drôle. 

Bon, quand on déchiffre le texte, on voit qu’une nana l’a roulé dans la farine et qu’il se venge du style : « Aux pieds, petite chienne. C’est qui le maître maintenant, hum ? Et baisse les yeux, effrontée !«  

Euh, moi pour la punir, je lui demandais plutôt qu’elle lève les yeux. Si elle les baisse et qu’elle stationne à ma braguette, c’est pas vraiment une punition et c’est plutôt là qu’elle est effrontée. Enfin… je parle au nom des avantagés. Chez certains il ne se passe peut-être pas grand chose à  l’entresol. Bref. 

Donc, les vrais beaufs je les ai pratiqués. Et à la suite de rencontres fortuites, je me suis retrouvé chez des couples, où, par exemple, le mec devant sa télé, le cul en pullman disait à sa nana, jolie, avenante, et pas un grain de beauté à la place du cerveau: « La prochaine fois, quand tu reviendras de faire les courses, la bière tu la mettras direct au frigo. Là, c’est de la pisse d’âne que je suis en train de boire« . 

Et la nana se justifie comme quoi elle avait oublié parce qu’entre temps une amie lui avait téléphoné. Et lui : « T’as pas autre chose à foutre que de jacter au téléphone ? Tiens, t’es gentille apporte moi mes clopes. Et un Efferalgan, j’ai la tête dans le cul aujourd’hui ! » Et la nana obtempère à tout, sans rendre son tablier. 

Alors dans ces cas-là, je me dis qu’une jolie fille, avec une certaine éducation, doit forcément avoir un truc qui cloche pour rester avec un beauf-taliban de cette envergure. 

Je cherche un pied bot éventuel, un bec de lièvre sous le lipstick, une connerie épaisse révélée au détour d’une phrase. Et non ! Tout est impec. Le genre de fille gentille, belle et douce qui vous fait oublier la barbarie politique. 

Alors je regarde le mec affalé, ventru, connard, avec admiration. Il trouve normal d’être à  la tête d’une fille comme ça. Quelle sûreté de lui-même ! Quelle maîtrise de la domination ! Imbattable. 

Under son thumb, la nana ! 

Consolation : c’est le genre de type qu’on retrouve un jour, bourré au bistrot, dans le contexte de la chanson de Renaud, « Hé Manu, rentre chez toi t’as des larmes plein ta bière / Le bistrot va fermer et tu gonfles la taulière » , et qui vous dit :

– Ma nana s’est barrée. Tu te rends compte ?!

– Arrête, Gilbert.  Tu te fais du mal.

– La salope !

– Pas forcément, Gilbert ! Demande-toi si t’aurais pas un peu merdé quelque part.

– Putain, j’suis obligé de me retrancher dans l’alcool maintenant.

– C’est ça, retranche-toi. Barman, redonnez-lui la même chose. C’est pour moi.

J’aime bien quand y’a une justice un moment donné. Ça détend.

Francis Basset

 

Lire le Gimmick Rock du Rock’n’Râleur, c’est bien.

L’écouter, c’est très bien aussi… En plus, il y a la guitare !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOUS AIMEZ ? REJOIGNEZ-NOUS ET ABONNEZ-VOUS !

DÉCOUVREZ MAINTENANT