Pearl Jam Débranché : Perle Rare !

Pearl Jam Débranché-Perle Rare-Ouv-ParisBazaar-Borde

Au fil de nos vagabondages curieux, nous avons déniché pour vous une pépite du plus bel éclat. Une session aussi acoustique que prodigieuse de Pearl Jam. C’était avant qu’on débranche tout. C’était en 92.   

Vous vous souvenez de l’époque où on avait le droit d’assister à des concerts, d’être avec des copains, de sortir autant qu’on voulait ?… Cette époque, qui semble si lointaine et pourtant proche, nous manque tant qu’on en vient parfois à se rappeler les bonnes choses du passé.

Parmi celles-ci, il y a évidemment tout ce qui concerne la musique des années 90. Non, pas celle des Boys Bands avec slip moulé intégré et cerveau atrophié, ni celle de la techno, tant adulée par les lecteurs de Marteau Piqueur Magazine… Et si on doit en retenir une, c’est sans nul doute l’année 92.

Cette année-là, Patrick Bruel est sacré artiste interprète masculin de l’année aux Victoires de la Musique. Julie Lescaut apparaît pour la première fois sur les écrans de télé.

Sortent aussi des films qui vont faire parler d’eux pour différentes raisons. Basic Instinct de Paul Verhoeven avec Sharon Stone et ses jambes qui se croient et se décroisent. Les Nuits Fauves de Cyril Collard et le récit cash et trash des années sida. L’Amant de Jean-Jacques Annaud tiré du roman de Marguerite Duras. Et puis encore, le formidable L.627 de Bertrand Tavernier/ 

L’année 92 n’est pas faite que de bonnes choses avec notamment le terrible crash du Mont Sainte Odile et ses 87 morts, le début des émeutes raciales à Los Angeles, l’effondrement de la tribune du stade de Furiani avec 18 morts et plus de 2000 blessés, l’ouverture du procès du sang contaminé et les inondations de Vaison-la-Romaine.

Comme si ça ne suffisait pas, Jacqueline Maillan, Jean Poiret, Arletty, et Peyo, le papa des Schtroumpfs, nous lâchent en chemin. À croire que les seules bonnes nouvelles de cette année-là furent l’élection de Bill Clinton au poste suprême de Maître du Monde et la naissance de Louis, le fils de Stéphanie de Monaco et de Daniel Ducruet…  Ah pardon… On me dit dans l’oreillette qu’on se fout royalement de la naissance du Monégasque… C’est pas faux ! Et quoiqu’il en soit, en 92, la musique était déjà là pour nous sauver.

Souvenez-vous… Ce qu’on appelle désormais le Grunge est alors à son apogée. La scène de Seattle explose avec Nirvana et l’extraordinaire album Nevermind, avec Soundgarden, Mudhoney, Alice In Chains, et évidemment Pearl Jam.

Pearl Jam Débranché-Perle Rare-Band-ParisBazaar-Borde

Le 16 mars de cette année, le groupe d’Eddie Vedder a la bonne idée de participer aux sessions Unplugged de MTV. Le principe est simple, les groupes jouent ce qu’ils veulent, comme ils veulent. On se souvient à cet égard de Robert Smith s’amusant avec un kazoo. Carte blanche donc, du moment que c’est acoustique.

Une session se distingue aujourd’hui encore, celle enregistrée par Pearl Jam. Disons-le, un grand et pur moment de bonheur. Eddie Vedder semble transcendé, avec des yeux de barge lorsqu’il interprète Jeremy, morceau sublime inspiré par Jeremy Wade Dell, un collégien américain de 15 ans qui se flingua en plein cours d’anglais le 8 janvier 1991.

Il semble possédé, allant jusqu’à se foutre debout sur un tabouret et s’écrire sur le bras au marqueur le mot « Pro-Choice », pour défendre l’avortement, durant Porch. On sait combien l’avortement est un sujet pour le moins compliqué aux Etats-Unis, encore plus depuis que le gros blond peroxydé a décidé de s’y opposer. 

À l’époque, Pearl Jam commence à devenir énorme. En pleine promo de l’album Ten, il joue ces énormes tubes que sont Alive, Black, ou encore Even Flow dont ils doivent d’ailleurs jouer l’intro deux fois, après un petit plantage. Cette session aide le groupe à se faire connaître.

Vedder s’amuse parfois avec le public, discute directement, on a même parfois l’impression de débarquer en pleine répèt’. Mais une répèt’ énorme et unique au cours de laquelle Vedder déclare qu’il est dans un pays libre et rajoute : « I just wanna say, you should have a fucking abortion », lorsqu’on lui dit qu’il ne peut pas dire « Fuck ». 

Le 23 octobre dernier, le groupe a ressorti en vinyle et CD ce moment extraordinaire. Sur une cinquantaine de minutes de show, 35 minutes et sept morceaux ont été gravés. Plus que de la musique, c’est du bonheur à l’état pur !

Une sensation de bien-être s’en dégage. Même si tout cela est acoustique, ce Unplugged est un pur moment de rock, à la fois pur et efficace, léger et terriblement puissant. Il n’y a qu’à regarder la vidéo pour s’en rendre compte. Pearl Jam n’est pas un grand groupe. C’est un des plus grands groupes de rock actuel dont Eddie Vedder n’est pas le gourou, ni le maître à penser. Il en est un simple chanteur charismatique au milieu de musiciens extrêmement doués.

Pearl Jam Débranché-Perle Rare-Live-ParisBazaar-Borde

Écoutez, regardez, et régalez-vous ! Si tous les artistes pouvaient jouer aussi bien que Pearl Jam en Unplugged... C’est peut-être ça un chef d’œuvre.

Laurent Borde

Pearl Jam :  MTV Unplugged / Legacy Recordings-Sony 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

VOUS AIMEZ ? REJOIGNEZ-NOUS ET ABONNEZ-VOUS !

DÉCOUVREZ MAINTENANT