Quarante ans de Chansons sur Scène… Thiéfaine est Vivant ! 

Thiefaine-Une-ParisBazaar-Borde-Francis Vernhet

Certains albums live ne servent à rien ! Vagues promos pour artistes en mal d’être. Avec Hubert-Félix Thiéfaine, c’est tout le contraire !  

Il paraît que le rock français est mort… Ben non, y a BB Brunes et Kyo ! Oh non mais revenez ! Si on peut plus plaisanter maintenant… Donc, il reste un rocker en France ! Il est indestructible, inépuisable, invincible. Il ne vient pas d’une autre planète mais seulement, et plus modestement, du Jura. Son nom ? Hubert-Félix Thiéfaine !

HFT pour les fans. Un des rares artistes qui fait très peu de promo mais que tout le monde connaît, au moins de nom. Aussi incroyable que ça puisse paraître, Thiéfaine fêtait en 2018 ses quarante ans de carrière. Oui, oui, vous avez bien lu ! Quarante piges au service du rock, de la bonne chanson française, et de la poésie. Comme l’homme ne fait rien comme tout le monde,  il a décidé de fêter ça de façon grandiose, en se payant 12 dates à l’Accor Machin Bidule de Bercy.

Vingt ans auparavant, pour ses vingt ans de carrière donc, il avait déjà traîné ses guêtres au même endroit. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Thiéfaine est en forme. Il réalise une performance en restant chaque soir plus de 2h15 sur scène avec son fils Luca, guitariste, percussionniste et directeur musical. Le fils est aussi doué que son père. C’est agaçant tant de talent pour une seule famille ! 

Thiéfaine et Fils-ParisBazaar-Borde-Francis Vernhet

Devant une salle comble, HFT interprète ses plus grands morceaux. Et là, il y en a pour tout le monde et toutes les époques. Les Dingues Et Les Paumés, Mathématiques Souterraines, La Maison Borniol où il joue avec le public, ou encore Sweet Amanite Phalloïde Queen en version rock lourd et solo de guitare, rien ne manque. Tout est retravaillé sous une moulinette rock respectant bien l’esprit des versions originales. Le sublime, et très sombre, Je T’en Remets Au Vent est un peu plus rock tout de même. Les guitares acoustiques sont toujours là, ponctuée par quelques coups de cymbales, et l’impression de tristesse, de nostalgie en sort presque doublée. 

Mais que serait un concert d’Hubert-Félix Thiéfaine sans les énormes tubes que sont Lorelei Sebasto Cha et La Fille Du Coupeur De Joints (elle doit avoir mal aux mains depuis le temps qu’elle les coupe…) ? Il serait forcément bien mais il y aurait un manque. Rassurez-vous, ils les interprète encore, et toujours aussi brillamment. Et le public ne s’y trompe pas puisque dès les premières notes, c’est une véritable explosion de la foule qui ressort. Le public chante, crie, est presque transcendé par moments.  C’est une sorte d’apothéose quand il chante Dernière Station Avant L’Autoroute en duo avec le public.  Les gens semblent heureux, fous de joie, ivres de bonheur… L’inverse de certains morceaux. 

Non Thiéfaine n’est pas un rigolo. Certains morceaux sont d’une noirceur sidérale qui ne ternit absolument pas sur scène. Ainsi, à l’écoute de Toboggan, d’Alligator 427, malgré sa version très rock où sa voix est presque angoissante, ou de La Dèche, le Twist, Et Le Reste, enchaînée avec Un Automne À Tanger, les frissons apparaissent. On en vient presqu’à maudire l’Artiste tant ses morceaux sont beaux et réalistes. La mort rôde. Mais cette salope nous aura pas comme ça.

Thiéfaine-Cover-ParisBazaar-Borde

Bien évidemment, certains morceaux sont un peu plus délirants. Ça fait partie de la marque de fabrique de Thiéfaine. Partir en vrille sans demander quoi que ce soit, à qui que ce soit. L’Ascenseur de 22h43 (Oui, la concierge est toujours dans l’escalier…) avec une version bien remodelée ou La Vierge Au Dodge 51 en sont peut-être les meilleurs représentants. Thiéfaine est fou. Mais pas une folie surjouée. Nan, ici, c’est du sérieux ! Fou et génial ! Un peu comme un de ses prédécesseurs, un de ses maîtres, Léo Ferré.

On ne peut évoquer Thiéfaine sans causer de Léo. Souvent considéré comme son fils spirituel, il récite, déclame une poésie critique dans L’Agence Des Amants De Madame Müller. Il dégueule la société dans l’extraordinaire Exercice De Simple Provocation Avec 33 Fois le Mot Coupable. Et comme il aime se mettre en danger, il donne un coup de jeune à certains morceaux comme Enfermé Dans Les Cabinets, chanson bien barrée au rythme groovy qui donne presque envie de se lever et de remuer son pétard en rythme.  

Pendant plus de deux heures, on ne passe pas un bon moment, on passe un excellent moment ! Thiéfaine et sa voix inchangée et inimitable, même si elle ne fricote plus avec les aigus, nous emmène dans des sphères embrumées où toutes sortes d’état ressortent. De la haine, de la tristesse, de la mélancolie, de la folie, du bien être, du bonheur, jamais d’agacement.

Hubert-Félix Thiéfaine est un des rares résistants de la vraie grande et bonne chanson française. Un résistant rock’n’roll ! Un résistant tout court en fait. Alors ? Comme ça le Rock est mort ? Ben non. Suffit d’écouter et de voir Thiéfaine sur scène pour le comprendre ! On respire et on a juste envie de dire : Merci Monsieur ! À dans 20 ans ! 

Laurent Borde

Hubert-Félix Thiéfaine / 40 Ans de Chansons Sur Scène / Columbia 

(Crédit photos :©Francis Vernhet)

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *