Étienne Daho : une Vie en Musique

Daho-Ouv-une Vie en Musique-ParisBazaar-Borde

Étienne Daho, artiste à la jeunesse éternelle, compte déjà quarante ans de carrière ! Retour en musique sur une vie bien remplie.

Qu’il est loin le temps où un jeune inconnu nommé Étienne Daho montait timidement sur une scène des Transmusicales afin de se faire connaître. C’était en 1979. Quarante ans plus tard, Étienne Daho n’est pas devenu un grand nom de la chanson française. Non, il fait plutôt partie de la catégorie «Immense Artiste».

Le petit garçon né à Oran ne pouvait certainement pas se douter qu’un jour il côtoierait quelques unes de ses idoles comme Françoise Hardy, Brigitte Fontaine, Jeanne Moreau, Marianne Faithfull, John Cale, ou encore Serge Gainsbourg dont il était très proche.

Son style est assez indéfinissable. Sa voix, fluide et légère, lui a valu bon nombre de critiques. Il s’en est pris plein la gueule mais a toujours su se relever avec talent. Ses intonations sensuelles, ses textes amoureux rendent l’artiste inégalable. Il parle d’amour, de sexe, de baise, de picole, de solitude… Mais contrairement à d’autres, Étienne Daho le fait avec classe, avec distinction. Ce mec est un charmeur. Il n’y a qu’à le erencontrer pour s’en rendre compte. Souriant, il vous regarde directement dans les yeux, avec bienveillance. Il pourrait être superficiel et hautain. Oui mais non, il a choisi d’être simple. Simplement humain en fait.

Daho-2-ParisBazaar-Borde

Étienne Daho est un bosseur. Il sait tout faire. Producteur, il est l’homme qui a permis le retour de Dani sur le devant de la scène. Auteur, ses textes sont imparables. Musicien, il sait jouer du clavier et de la guitare. Lorsqu’il n’enregistre pas, il est en tournée. C’est une sorte de cercle vicieux infernal. En quarante ans de carrière, il a été nommé une vingtaine de fois aux Victoires de la Musique mais n’a reçu que deux récompenses. Peu importe, ses chansons sont là et parlent d’elles-même. Pas besoin de «victoire» pour connaître la valeur d’un artiste.

Étienne Daho connaît parfaitement la musique. Avec cet album de raretés et de versions remasterisées, on sent que l’artiste se fait plaisir. Si la version d’Il Ne Dira Pas est assez dépouillée, frôle même le noisy rock, la démo de Beat Hotel aurait pu être enregistrée par Gainsbourg tant on l’imagine l’interpréter sur l’album Love On The Beat. Sauf que cette démo a été composée en… 1982 ! Cinq ans avant la sortie de l’album du Grand Serge.

Daho aime aussi la musique électronique. Qu’elle soit expérimentale ou dance, l’artiste la prend pour remanier ses morceaux. C’est le cas avec une version très dance music de djeun’s de Tombé Pour La France, composée avec le duo électro américain Fischerspooner. Bon ben là, faut aimer… Épaule Tattoo connaît aussi une nouvelle jeunesse en étant remixée par William Orbit. Le morceau qui parle de night club semble justement fait pour ça. Sauf qu’on repassera pour le côté jazz également cité dans la chanson. 

La version de Des Attractions Désastre avec PM Dawn est aussi très différente de l’originale. Le titre pop se transforme en morceau oscillant entre R’N’B’ et rap. Ni mieux, ni moins bien, il est dimplement différent. Get Off My Case avec les Comateens, remixé par le compositeur Fabien Waltmann, fait penser à un morceau dance des années 80. C’est pas forcément ce qu’on préfère chez Daho.

Certains morceaux connaissent aussi une sorte de deuxième vie. Les Bords De Seine, toujours en duo avec Astrud Gilberto, est cette fois-ci uniquement interprété en français et en anglais. La version, bien que remixée, ne diffère pas énormément de la version originale. Cette ode à Paris reste toujours agréable et légère. Comme une chaleur d’été en plein hiver.

Et puis il y aussi deux reprises. Glad To Be Unhappy de Frank Sinatra connaît une version rajeunie même si elle reste fidèle à l’originale. Les détracteurs diront «ouais mais il n’a pas la voix de Sinatra !» Ça tombe bien Loquedu, c’est pas lui ! On sent que Daho respecte The Voice (surnom de Sinatra pas l’émission inintéressante et surfaite de TF1). Il n’essaie pas d’imiter. Il y a aussi la démo des Liens D’Éros dont la rythmique est totalement pompée sur My Girl Sloopy des Vibrations. Le morceau sorti en 1964 fera fureur un an plus tard, repris par les Mc Coys et rebaptisé Hang On Sloopy.

Certains titres sont aussi terriblement efficaces. Redoutables de par leur composition. C’est le cas pour la sublime démo acoustique de Soudain. Seulement accompagné d’une guitare sèche, Daho interprète si brillamment le morceau qu’on se demande s’il ne valait mieux pas le laisser comme ça pour l’album Eden. Une version brute de décoffrage, sans faux raccord, sans synthé. Rien. Comme s’il était à côté de nous, à chanter le titre pour lequel il s’excuse d’avoir loupé la fin.

Évidemment, il y aussi la version maxi de Des Heures Hindoues. Comment résister à un tel texte, aussi sombre soit-il ? Comment résister à de tels arrangements? Le souffle se coupe, on ne bouge plus. On n’entend pas. On écoute. On frissonne. On chante timidement. Le morceau est perturbant. Il s’accroche, s’imprime, se colle. On en vient à haïr son auteur tant il a de talent. Ouverture, enregistré lors des sessions de Corps Et Armes à Abbey Road est simplement sublime. Là encore, le souffle se coupe. On écoute magistralement. Les harmonies sublimes. Le texte tel un scénario de court métrage. On se prend tout ça en pleine gueule. On n’a pas envie que ça s’arrête…

EdendahoTour-Affiche-ParisBazaar-Borde

Évidemment, que serait un Best Of sans des morceaux live. Il y en a quelques uns, simplement remasterisées et toujours de très bonne facture. Week End À Rome, Jungle Pulse, ou encore La Baie, reflètent parfaitement les différentes ambiances des concerts de l’artistes et sont, quasiment à chaque fois, le son d’une époque. Le rythme d’une vie.

Étienne Daho est un artiste à part. Dans la variété française, il est à la fois partout et nulle part. Écoutez simplement Clara Luciani ou Florent Marchet pour se rendre compte qu’il inspire bon nombre d’ artistes. Cette compilation, dont la majorité des morceaux ont déjà été publiés, permet de revisiter la carrière d’Etienne Daho de façon originale. Une grande carrière pour un grand artiste. Vivement le prochain album !

Laurent Borde

Étienne Daho /Deluxe Rarities Selection/ Sur toutes les plateformes numériques Deezer, Spotify, Amazon Music et toutes leurs copines.

Étienne Daho est actuellement en tournée avec l’Edendahotour pour fêter les 20 ans et la réédition de l’album Eden.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *