Les Sons qui vont vous faire aimer la Rentrée

Les Sons qui vont voius faire aimer la Réntrée-Marilyn-Manson-Ouv-ParisBazaar-Borde

Après quelques doux moments de bien être, nous voici donc de retour derrière nos masques et devant nos écrans. Heureusement, la musique devrait, une fois encore, pouvoir nous servir d’échappatoire.

Oh qu’elles étaient chouettes ces vacances ! Quoi de mieux que de se promener au bord de la mer, avec le bruit des vagues pour tout vacarme, le soleil plombant, un superbe masque chirurgical irritant sur le visage ? Mais oui, le même masque qu’on doit porter pour sortir, aller au supermarché, bosser, aller au bistrot, se balader, et j’en passe… Dommage que ça ne protège pas de ce qu’on a pu entendre cet été.

Vous voulez un exemple ? Rien de plus simple. Anissa de Wejdene. Faut dire que les paroles sont balèzes : «Tu prends tes caleçons sales/ Et tu hors (sic) de ma vue…» Bon dans le clip, la «chanteuse» à Auto-Tune  de 16 ans joue là-dessus et déclare «J’m’en bas les couilles» avec un grand sourire. Classe qu’on vous dit.

Autre artiste qu’on aime tant, Julien Doré. «Lui, c’est pas pareil ma bonne dame. Il est sympa, pis il est beau, et même pas vulgaire en plus…» Il faut reconnaître que le garçon connaît la musique. En revanche, La Fièvre (rien à voir avec le brûlot extraordinaire de NTM), est difficilement supportable.

Les Sons qui vont vous faire aimer la Rentrée-Julien Doré-ParisBazaar-Borde

Contrairement au morceau précédent, les paroles sur une planète qui part en vrille sont sensées : «Le Monde a changé, il s’est déplacé quelques vertèbres/ Où était l’osthéo, caché dans son dos attendant la fièvre…» Bien vu ! Dommage qu’il interprète ça sur une boîte à rythme jouée sur un clavier digne d’un Yamaha DX7 des 80’s, avec une voix haut perchée que l’on peut trouver un peu flippante par moment.

Heureusement, Vianney et sa guitare magique étaient là pour sauver la mise avec N’attendons Pas. Comme il le dit lui même avec un xylophone Bontempi, «On n’a pas le temps de se lasser, On n’a pas le temps de se tasser, On n’a pas le temps de languir…» On n’a pas le temps de réécouter non plus !

Mention spéciale à Keen’V pour Tahiti ! Ce tube de l’été, enregistré par ce concurrent direct de Francky Vincent, a été écrit après un concert donné à Papeete, et quelques jours passés sur les îles du Pacifique. Lors d’une interview sur NRJ en juin dernier, Keen’V avouait «avoir eu un vrai coup de foudre. Un sentiment de j’me sens bien. Je trouve les gens gentils. Tout est beau…» Le gars a l’air sympa et on le croit volontiers. En revanche, pourquoi faire saigner nos tympans comme ça. C’est moche.

Le number one revient peut-être aux Black Eyed Peas, et à leur nouvelle chanteuse J. Rey Soul, accompagnés d’Ozuna, avec Mamacita. Là, c’est carrément open bar pour l’Auto-Tune, la boîte à rythme, et le mauvais goût. Le titre aux paroles complètement débiles, qui comporte un sample de La Isla Bonita de Madonna, est produit par Will.I.Am et Johnny Goldstein. Ce dernier a aussi bossé avec des artistes aussi différents que Shakira, le jazzman Avishaï Cohen, ou encore Shy’m (si si!).

Heureusement, des réjouissances sont annoncées et se profilent déjà dans les prochains mois.

Commençons évidemment par un groupe devenu une légende, The Cure. On en a déjà parlé sur Paris Bazaar mais la bande à Robert pourrait enfin sortir un nouvel album studio. Il s’agirait d’un véritable évènement puisque le quintet anglais, qui n’a cessé de parcourir les continents ces dernières années, n’a rien sorti de nouveau depuis 2008.

Les Sons qui vont vous faire aimer la Rentrée-Robert Smith-ParisBazaar-Borde

Selon une déclaration du claviériste Roger O’Donnell au magazine musical anglais Classic Pop en juillet dernier, «l’album va être étonnant.» Il ajoute : «Je pense que tout le monde l’appréciera.» On attend, on attend, mais y croit-on encore? Aucune date de sortie n’est, pour le moment, précisée. Comme d’habitude avec Cure, en somme.

Marilyn Manson profite de cette rentrée masquée pour sortir de sa tanière. Celui qui se surnomme l’Antéchrist Superstar, également le titre d’un album sorti en 1996, a sorti, le 28 juilletun premier single intitulé We Are Chaos. Un titre qui n’est pas sans rappeler Bowie période 70’s au niveau de la rythmique.

Pour la voix, l’organe de l’américain est toujours torturé, agressif et désespéré. Côté paroles, rassurez-vous, tout est très très sombre. «We are sick, fucked up and complicated / We are chaos, we can’t be cured.» Très bien vu ! On a hâte d’écouter les dix morceaux de We Are Chaos, l’album, dont la sortie est prévue le 11 septembre.

Les Sons qui vont vous faire aimer la Rentrée-Marilyn-Manson-2-Paris Bazaar-Borde

Autre sortie de poids, le S&M2 de Metallica. Vingt ans après le premier album enregistré en compagnie de l’orchestre symphonique de San Francisco, le quatuor a décidé de récidiver en septembre 2019, lors de l’inauguration du Chase Center de San Francisco, une salle pouvant accueillir plus de 18 000 âmes.

Pendant plus de 2h20, Lars Ulrich et ses copains, épaulés par 80 musiciens extraordinaires, redonnent une seconde jeunesse aux classiques que sont Enter SandmanOne, ou encore The Call Of Ktulu. Ils vont aussi s’amuser à jouer sur des morceaux où on ne les attend pas comme The Iron Foundy (OP.19), un classique du compositeur russe Alexandre Mossolov. Cet album sorti le 28 août vaut le coup, ne serait-ce que pour ce passage surprenant.

S’il faut un coup de cœur, c’est inévitablement pour William Sheller. Mercury a la bonne idée de ressortir l’album En Solitaire en vinyle. Cet extraordinaire disque live, sorti originellement en 1991, a deux particularités. Celle d’avoir été enregistré dans les mythiques studios Davout, devant un public restreint de 200 personnes. Et en acoustique, avec un seul piano pour accompagner la voix de l’artiste.

Cet opus, considéré à l’époque comme «invendable» par la maison de disques, au moment où le grunge cartonnait, allait, à l’image de son auteur, à contre-courant de tout ce qui marchait alors. Résultat, un disque de platine et une Victoire de la Musique en 1992 dans la catégorie «Meilleur Album de l’Année». Un succès logique, dû à des joyaux comme NicolasOh! J’Cours Tout SeulSymphoman, ou encore le seul inédit du disque, Un Homme Heureux, morceau sublime et extatique. C’est beau et c’est bon.

À bien des égards, la fin de l’année 2020 s’annonce aussi compliquée que son début. Espérons simplement que les nouveautés musicales, quels que soient leurs genres, nous permettront de faire taire nos trouilles masquées et de nous faire oublier nos jours étouffants.

La musique salvatrice ? Elle ne l’a probablement jamais autant été. Bonne rentrée tout de même !

Laurent Borde

Marilyn Manson : We Are Chaos / Loma Vista Recordings, sortie le 11 septembre.

S&M2 : Metallica and San Francisco Symphony Together Again Live/ Blackened Recordings-Universal, sorti depuis le 28 août.

William Sheller : En Solitaire version vinyle / Mercury, sorti depuis le 21 août.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOUS AIMEZ ? REJOIGNEZ-NOUS ET ABONNEZ-VOUS !

DÉCOUVREZ MAINTENANT