Noémie de Lattre : Actrice, Autrice et Vainqueuse !!

Noémie de Lattre-Une-ParisBazaar-Marion

Avec « Féministe pour homme », Noémie de Lattre esquisse les contours d’un monde plus harmonieux et solidaire. Un seul en scène intelligent et drôle. Un spectacle absolument unique et résolument utile.

Quand ils ne passent pas à côté de leur chance, c’est toute la force des artistes de nous inviter à voir le monde tel qu’il est pour l’envisager autrement. Et quand ils veulent bien ne pas se borner à la facilité convenue de l’humour de comptoir ou de cage d’escalier, c’est tout le talent des humoristes de nous suggérer de bouger les lignes de nos certitudes. Noémie de Lattre est de cette veine. Parce qu’elle sait écrire et qu’elle a beaucoup à dire, elle fait même le bonheur de celles et ceux qui ont le bon goût de lui prêter l’oreille. En plus, elle est drôle. Très drôle.

Sans tralala ni badaboum, c’est à peine vêtue d’une serviette de bain qu’elle accueille son public, effaçant presque cette distance, parfois comme un mur, qui sépare la scène de la salle. Avant que le show ne commence, c’est déjà le spectacle. Intime, beau et troublant, celui d’une femme dans son boudoir. Un brin de maquillage, un peu de couleurs sur les lèvres, sur les yeux, une autre tenue. Une féminité qui assume sa sensualité, un féminisme débarrassé de ses poils hirsutes. Noémie de Lattre entame alors son récit et vous embarque pour un voyage en absurdie, ce vaste pays qui est aussi le nôtre.

Noémie de Lattre-1-ParisBazaar-Marion©Jean-Marie Marion

Préjugés, clichés, raccourcis, non-dits ou mal dits, violences verbales et physiques, tout ce qui aujourd’hui encore empoisonne le quotidien de nos femmes, de nos soeurs, de nos filles. Ce plafond de verre blindé qui les maintient toujours en dessous, à côté, mais jamais là où elles devraient. Notre monde qui fondamentalement demeure pensé par des hommes pour des hommes. Le drôle de drame qui se joue depuis les premiers jours et ne fait plus rire personne ou presque, sans qu’on ait eu l’idée, une fois pour toutes, d’en changer l’auteur. Elle nous dit tout ça, Noémie. Sans régler ses comptes. Avec humour, intelligence et la bienveillance la plus sincère.

« L’envie et le besoin de parler de la condition des femmes et du féminisme me sont venues à France Inter, grâce à Frédéric Lopez. J’étais débutante à la radio, je cherchais mon flow, ma voie. Et Frédéric m’a aidée en me disant : « Tu es intéressante et drôle quand tu es en colère, donc fais des papiers sur ce qui te met en colère ! » C’est ce que je j’ai fait et je me suis rendu compte au bout de trois mois que tout ce qui me mettait dans cet état était lié à mon genre, que toutes les injustices, toutes les inégalités, que j’observais étaient liées au fait que j’étais une femme. 

L’idée du spectacle est venue plus tard. Quand j’ai observé, que ce soit à la sortie de mon livre où à l’occasion de colloques, qu’à chaque fois que j’étais amenée à m’ exprimer sur le sujet, c’était avec des gens qui comme moi étaient convaincus. Ce n’était pas inutile bien entendu mais pour être vraiment utile, j’ai pensé qu’il fallait que je porte cette parole ailleurs. Auprès d’un autre public, qui serait soit pas convaincu ou pas au courant ou même carrément contre (sourire).

Parce que ce qui me tient à coeur, c’est de parler à toutes, à tous. Hommes, femmes, hétéros, homos, quels que soient leurs orientations, leur milieux, leurs cultures, leurs religions… à l’Humain ! »

C’est d’ailleurs devant une salle finalement très composite qu’elle donne de la voix, Noémie de Lattre. Un échantillon d’humanité qui la voit exaucée. Il y avait ce soir-là, des femmes et des hommes. Des jeunes et des vieux. Qui avaient déjà compris beaucoup ou qui s’étonnaient eux-mêmes d’en savoir si peu. Ah, le sexe féminin, cette autre terre inconnue ! Certaines se délectaient tandis que certains autres dénouaient ce qui leur restait encore de noeuds au cerveau. Toutes et tous jubilaient en tout cas de se découvrir dans le miroir qui leur était tendu. Et souvent, sans doute aussi, de se sentir moins seules.

On aurait bien aimé y retrouver quelques autres encore. Comme ceux qui n’ont pas attendu d’avoir vécu pour être pire que leurs aînés et que leur place dans la grande chaîne de la chefferie autorise à toutes les saloperies. Ils bougent encore très bien, les immondes. Un jour, peut-être. Noémie de Lattre fait pour sa part le pari de l’intelligence. Et la parole généreuse et lucide qu’elle porte nous y invite.

Noémie de Lattre-2-ParisBazaar-Marion©Jean-Marie Marion

« J’ai pensé ce spectacle dans cette idée que les femmes et les hommes ne seront pas heureux tant qu’ils n’avanceront pas ensemble, tant qu’ils ne seront pas solidaires. Mais je suis lucide. On vit une époque comme un bain à remous dans une thalasso (sourire).

Il y a une poussée très très forte, elle est féministe, écologique, humaniste. Il y a vraiment un élan, une prise de conscience qu’on s’est embringués dans le mauvais sens et qu’il est temps de réagir. Et puis, en même temps, je sens un élan totalement contraire. Extrêmement capitaliste, conservateur, individualiste, patriarcal. C’est la lutte de l’homme blanc contre l’homme noir, du riche contre le pauvre, du fort contre le faible. Et cet antagonisme ne s’est jamais aussi bien porté. 

C’est le fameux « backlash » dont parlent les sociologues depuis de nombreuses années. À chaque fois qu’il y a une avancée visible, forte, d’une classe dominée vers sa liberté, son émancipation, il y a un retour de bâton extrêmement fort de la classe dominante qui fait payer très cher cette avancée.

Noémie de Lattre-3-ParisBazaar-Marion©Jean-Marie Marion

Avec Féministe pour homme, Noémie de Lattre dit avoir trouvé le point d’harmonie entre sa vie d’artiste et l’intérêt qu’elle porte depuis longtemps à la philosophie, cet art ancien qui se propose de questionner l’humain et son monde. Elle aimerait bien les changer tous les deux. Avec ce seule en scène aux beaux accents de manifeste pop, elle les a déjà rendus plus fréquentables.

O.D

Féministe pour homme, écrit, conçu et mis en scène par Noémie de Lattre.

À la Pépinière Théâtre jusqu’au 18 mai.

Pour prolonger le plaisir comme la réflexion, son livre, Un homme sur deux est une femme, paru chez Flammarion est toujours disponible.

One thought on “Noémie de Lattre : Actrice, Autrice et Vainqueuse !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *