Christophe Etc. : les beaux duos du Beau Bizarre

Christophe-Etc-Ouv-ParisBazaar-Borde

Certains artistes font partie de nos vies. Brel, Ferré, Brassens, Bashung, et tant d’autres. On oublie souvent Christophe. Et pourtant…

Est-il encore besoin de présenter Christophe? Christophe, l’interprète des Marionnettes, d’Aline, ou de Ne Raccroche Pas. Le chanteur qui figure sur la fameuse «photo du siècle», prise par Jean-Marie Périer en 1966, et qui regroupe toutes les vedettes «yéyé» de l’époque. Christophe, le musicien qui s’est fait si rare dans les années 80, qui vit la nuit, et qui fait des collages pour s’amuser. Christophe revient.

Trois ans après Les Vestiges Du Chaos,  le revoilà avec un nouvel album. Mais pas de nouveaux titres. Christophe etc. est une compilation regroupant 10 titres réinterprétés et réarrangés. Et comme si cela ne suffisait pas, Christophe a appelé à la rescousse quelques uns de ses «collègues» artistes pour chanter et jouer à ses côtés. Le moins que l’on puisse dire est que les genres sont variés. Preuve en est dès le début de l’album avec Succès Fou interprété avec Nusky & Vaati, duo de jeunes rappeurs à la mode. Le morceau est carrément dépoussiéré, repensé. Le vocodeur, l’Auto-Tune, et la réverb’ sont poussés à fond. La musique est totalement électro. Le morceau est tout de même reconnaissable. Ce n’est pas forcément le cas pour tous. 

Les Mots Bleus, sublime chanson écrite par Jean-Michel Jarre, est totalement dénaturée. Interprété avec Son Lux, un groupe électro expérimental venu de chez l’Oncle Sam, le titre garde sa rythmique de base mais se perd un peu dans les saturations, les bidouillages électroniques en tous genres. Comme si les américains n’avaient même pas cherché à comprendre les paroles… C’est vraiment dommage de s’acharner sur un si beau morceau.

Coeur Défiguré est aussi très différent de l’original. Faut dire que d’un morceau électro, il se transforme en morceau punk assez violent interprété avec Panik Ltdc. Un peu comme si un morceau de Johnny était interprété par Metallica… Hein ? Quoi ? Ils l’ont fait au Stade de France ?… Ah ouais… Bon passons alors… Ce Coeur Défiguré est en tous cas surprenant mais reste tout de même assez fidèle à sa folie originelle. La voix éraillée et puissante de Christian, chanteur de Panik, contrebalance parfaitement avec celle, beaucoup plus fluette, de Christophe. Panik, groupe de punk français légendaire, séparé au milieu des années 80, se reforme de temps à autre avec toujours plus de rage. Et là, ça fonctionne!   

Christophe-Portrait-ParisBazaar-Borde

Surprise à l’écoute de Petite Fille Du Soleil. Dire que je suis fan de Camille n’est pas franchement vrai. Mais là, elle surprend. Sa voix, mutine et espiègle, presqu’enfantine, convient parfaitement à ce morceau mis en valeur par une ambiance électro légère. Il en ressort quelque chose de sensuel. Un peu comme lorsque Sébastien Tellier interprète Señorita. Tellier murumure, n’en fait pas des caisses, se transforme presqu’en crooner pour en donner une sorte de morceau érotico-électro-dingue. Sa voix se marie parfaitement à celle de Christophe. On imagine d’ailleurs la rencontre entre ces deux artistes assez hauts perchés.

Raphaël interprète Un Peu Menteur brillamment. Un morceau triste, renforcé par des samples de pluie et d’orage, lui va forcément comme un gant. Un peu comme Etienne Daho avec Petit Gars. Daho est un fan d’électro, il compose et écrit brillamment, souvent des chansons d’amour. Ce morceau semble avoir été fait pour lui. 

Christophe aime aussi varier les plaisirs. Quand il cherche quelqu’un pour interpréter J’l’Ai Pas Touchée, il appelle «simplement» Chrysta Bell, une copine de David Lynch ! La mannequin-auteure-chanteuse-compositrice-comédienne, elle a joué dans la dernière saison de Twin Peaks, interprète avec sobriété et émotion ce superbe morceau sorti originellement en 1984.

Pour La Man, Christophe a décidé d’«orientaliser» le morceau avec la présence de Yasmine Hamdan. L’artiste libanaise, star de l’électro dans son pays d’origine, et même dans le monde arabe, renforce le morceau de sa voix cristalline qui se fond parfaitement à celle de Christophe. Quelques notes de oud bien senties donnent une sorte de chaleur à ce titre pourtant assez sombre et froid à la base.

Puis vient le moment où deux stars françaises se rencontrent. Non, pas des stars sorties de nulle part et totalement fabriquées comme… qui a dit Gims ? Hein ?? Ah nan c’est pas moi ! Là je parle juste d’un titre interprété par Christophe et Eddy Mitchell ! Monsieur Eddy, sa voix reconnaissable les yeux fermés, en sautant à cloche pieds, et en se tapant sur les doigts à coups de marteau… Cette voix si caractéristique donc, en impose et contrebalance avec finesse celle de l’interprète originel. Là encore, bonne pioche. Le morceau pourrait avoir été composé pour Eddy Mitchell que ça ne choquerait pas plus que ça. D’ailleurs, on en vient même à se demander lequel des deux interprète la chanson de l’autre.

Avec cet album de duos, Christophe réussit à surprendre et à dépoussièrer son image de chanteur pour intellos (considération tellement grotesque qu’elle ne veut rien dire mais réconforte certains abrutis incultes). Une chose est certaine, Christophe appartient au patrimoine français, une sorte d’objet d’art, parfois abstrait, mais surtout sacré. Il a voulu se faire plaisir, rajeunir sa musique, et, pourquoi pas, attirer un nouveau public qui ne le connaît pas forcément. Certes, cet album n’est pas essentiel. Mais il est de qualité. Et rien que pour ça, ça vaut le coup de l’écouter! 

Laurent Borde

Christophe / Christophe Etc. / Capitol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *