Jacques et son Maître : le Choix d’être Libre

Jacques et son Maître-le Choix d'être Libre-Ouv-ParisBazaar-Marion

Diderot, Kundera et Briançon composent à eux trois l'un des bonheurs de cette rentrée théâtrale. Avec une pièce comme un chant de liberté qui tient tout à la fois du conte philosophique, du voyage initiatique et du vagabondage onirique. En avant !
Le Maître est dans sa brouette et Jacques le pousse. Ils viennent d'ici ou de là-bas et ils vont par là, à moins que ce ne soit plutôt vers n'importe où. Ils s'en soucient peu à vrai dire. Ce qui importe, c'est qu'ils y aillent. Ce qui compte, c'est le mouvement.

C'est lui qui fait sens, pas la provenance. Pas plus que la direction. Le voyage fait leur cap. Et comme souvent avec les beaux voyages, c'est moins la destination que les chemins qu'ils ouvrent qui valent qu'on les vive. Comme la vie.

Le Maître veut savoir, Jacques raconte. Sans cesse interrompue et toujours recommencée, son histoire parle d'amour, de désir, de mensonges et de plaisir. De culs sublimes aussi. Et de pardon. C'est une histoire sensuelle, charnelle. Morale et immorale, une histoire drôle et triste. Comme celle du Maître d'ailleurs, dont on découvre qu'il a plus subi les jeux de l'amour qu'il ne les a vécus, et qu'il a surtout goûté à l'amertume de la trahiso...

La suite est réservée aux abonnés.

Découvrez nos formules d'abonnement

VOUS AIMEZ ? REJOIGNEZ-NOUS ET ABONNEZ-VOUS !

DÉCOUVREZ MAINTENANT