Ex Anima de Zingaro : le fascinant spectacle d’un Monde sans l’Homme

TADS-Zingaro - Paris Bazaar

Ex Anima est un spectacle où le cheval est restitué dans sa lumière et l’homme réduit à son ombre. Un choc visuel, un conte philosophique. Le poème ultime de Bartabas.

La scène est saisissante. Dans la brume baignée de la pâle lumière d’un jour qui se lève, ils sont là, beaux et paisibles. Certains debout, d’autres couchés sur le flanc, alanguis et indolents. Nous assistons au matin d’un autre monde. Un monde sans nous. Où ne vivent que des chevaux. L’histoire peut commencer. Elle va nous emmener ailleurs et très loin.

Ex Anima est un récit singulier et bouleversant, dont ces créatures magnifiques sont tout à la fois les acteurs et les narrateurs. Noirs, blancs, grands, petits, massifs ou élancés, purs-sangs ou métis, tendres et irascibles, placides ou fougueux, ils incarnent la diversité du monde. En nous offrant de les regarder vivre libres, ils nous invitent à nous envisager nous-mêmes sous un autre jour. Au fil des tableaux qu’ils composent, ils nous disent qui ils sont, qui nous sommes. Et sans doute aussi, qui a apprivoisé l’autre.

Ex Anima-Marion Tubiana-ParisBazaar©Marion Tubiana

Ex Anima, c’est aussi l’histoire du cheval à travers nos siècles à nous. D’abord libre et puis domestiqué. Cheval espiègle et joueur et puis cheval de labeur et de labour. Cheval enrôlé, cheval de guerre. Des loups parfois surgissent sur le champ de bataille mais c’est l’homme qu’ils dévorent, laissant le cheval en paix, goûter au sommeil libérateur de sa mort. Comme si le prédateur distinguait le coupable de l’innocent.

L’homme, pour la première fois chez Zingaro, est ici descendu de sa selle. Au passage, il a perdu de sa superbe et de son arrogance. Il ne chevauche pas crânement, il piétonne maladroitement. Sans sa monture, il n’est que lui. Autant dire, pas grand chose. À se demander comment il a pu un jour parvenir à imposer son règne et sa règle du jeu. C’est d’ailleurs cette redistribution des rôles, inédite et audacieuse, qui donne toute sa force et son éloquence au spectacle. L’homme pour une fois est le faire-valoir. Tenu le plus souvent  dans l’ombre, résumé à l’essentiel, une silhouette aux contours informes.

Ex Anima2-Marion Tubiana-ParisBazaar©Marion Tubiana

L’envoûtante musique composée par François Marillier, Véronique Piron, Jean-Luc Thomas et Wang Li ajoute à l’irréelle poésie du jeu des chevaux. Des flûtes venues de Chine, du Japon, d’Inde du Nord et d’Irlande accompagnent leurs évolutions et leur donnent un supplément d’âme et de souffle. Quant au public réuni autour du cercle magique, assemblé à la lueur du campement nomade, il n’est plus tout à fait de ce monde et peut s’abandonner au merveilleux.

Depuis trente ans qu’ils sont la source d’inspiration et du désir de création de Bartabas, le génial et fantasque cavalier avait à coeur de rendre à ses chevaux ce qu’ils ont su lui donner et lui ont enseigné. Avec Ex Anima, qui sonne comme le poème d’amour d’un auteur à ses créateurs, ils ont le premier comme le dernier mot. On ne forme qu’un voeu, que celui-ci ne soit pas, comme il a pu le laisser entrevoir, son ultime opus.

O.D

À écouter en podcast. Avec la complicité de
Pierre-Alain de Garrigues !

 

Ex Animaune création de Bartabas et du Théâtre Équestre Zingaro

Avec les chevaux: Angelo, Arruza, Belmonte, Bombita, Calacas, Chicuelo, Cintron, Conquête, Credne, Dagda, Dominguin, El Cordobes, El Gallo, El Soro, El Viti, Famine, Guerre, L’Âne, La Mule, Le Grincheux, Le Tintoret, Lucifer, Lug, Mac Oc, Majestic, Manolete, Manzanares, Misère, Nimeno, Noureev, Nuada, Ogme, Paquirri, Tzigane, Van Gogh & Zurbaran

Durée : 1h30 sans entracte Tout public / à partir de 7 ans

Ex Anima en tournée :

BORDEAUX : Du 17 août  au 14 septembre 2019

BREST : Du 4 octobre au 27 octobre 2019

TOULON : Du 19 novembre au 15 décembre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *