Le Gimmick Rock du Rock’n’Râleur : « Superstition »

Le Gimmick Rock du Rock'n'Râleur-Superstition-Ouv-ParisBazaar-Basset

Le Rock’n’Râleur vous livre ses anecdotes que lui inspirent des célèbres Gimmicks Rock qui demeurent dans son cœur et dans son froc. Aujourd’hui, Superstition de Stevie Wonder !

Ce gimmick de Superstition de Stevie Wonder est lié à l’Épiphanie, pour moi. Je sais, c’est pas très rock’n’roll mais bon. Faut pas mésestimer la violence d’ une fève qui peut vous édenter et vous filer le look du rockeur le plus trash.

J’avais appris le gimmick de Superstition à la guitare à mon fiston, qui devait avoir 12 ou 13 ans à l’époque, et on était passés à table. La veille, j’avais laissé ma bagnole au garagiste de la rue à côté pour qu’il me change mes plaquettes de freins. Il m’avait dit que j’en aurais à peu près pour 40/ 50 euros. C’était des francs à l’époque mais je sais pas combien ça fait en francs, alors me faites pas chier.

Pendant la galette des rois, je me lève pour téléphoner au garagiste pour lui demander si ma bagnole est prête. Il me dit de patienter, qu’il allait demander à Pablo, un de ses mécanos qui s’en était occupé, s’il avait fini.

Pendant que je patiente, mon fils m’apporte une part de galette et je croque dedans. Au bout de trois bouchées, j’ai la fève. Mon fils exulte : « Maman, maman, papa à la fève ! » J’ai de nouveau le garagiste en ligne qui me dit que c’est plus grave que les plaquettes, et que finalement ça me coûterait 400 euros, en francs je ne sais toujours pas, mais que je peux venir chercher ma voiture tout de suite.

Pendant ma contrariété quant à la facture, je ne sens pas que mon gamin me met la couronne sur la tête. J’avais encore des cheveux à l’époque, ça amortissait. J’enfile mon manteau et je sors sous la neige en ignorant que j’ai la couronne sur la tronche. Renfrognée, la tronche.

Je croise un mec avec sa petite fille qui me montre du doigt : « Quoi, qu’est-ce t’as ? Qu’est-ce que j’ai ? C’est pas l’moment ! » Faut dire qu’un grand mec avec un cache poussière et une couronne sur la tête sous la neige, ça l’intriguait, la gamine.

J’arrive au garage. Je demande Pedro. On me dit qu’aucun Pedro ne travaille là. J’insiste. On finit par me dire que c’est Pablo qui a travaillé sur ma caisse. Tout ça en me regardant bizarrement. « Oui, c’est ça. Pablo » , je dis. Style, on ne va pas pinailler. Pedro, Pablo… c’est pas l’moment.

J’arrive à ma voiture. Le dénommé Pablo a la tête dans le moteur à vérifier des trucs. Je me manifeste. Il se retourne sur moi, jovial , en essuyant le cambouis de ses mains. Tronche blanche, lunaire, truffée de points noirs.

-« Alors ça y est, vous avez eu la fève » , il me lance, en s’essuyant les mains.
« Putain, il est fort, lui ! Comment il sait ça ? » Je me dis.

J’essaie de me remémorer si son patron a entendu mon fils me dire que j’avais eu la fève, mais non. Il n’était plus au bout du fil à ce moment-là.

Et je regarde Pablo, admiratif. Je me dis : « Pourquoi il se fait chier dans le cambouis à longueur de journée alors qu’il a des dons de médium incroyables ?? »

Et ça dure, ça dure cette observation. Et il continue de s’essuyer les paluches, tout sourire. Au bout d’ un moment je craque : « Mais, mais… co… co… comment vous savez ça ? » « Ben, la couronne » , il me dit en me la désignant d’ un hochement de menton.

Je passe ma main sur ma tête et je recueille l’objet. Mon fils qui m’ avait suivi se pissait dessus. Je suis allé casquer le patron dans sa guérite. J’avais des freins tout neufs. Il ne pouvait rien m arriver de grave. Superstition.

Francis Basset

Lire le Gimmick Rock du Rock’n’Râleur, c’est bien.

 L’écouter, c’est très bien aussi… En plus, il y a la guitare !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

VOUS AIMEZ ? REJOIGNEZ-NOUS ET ABONNEZ-VOUS !

DÉCOUVREZ MAINTENANT