Natalie Dessay : Sublime en Nougaro !

Natalie Dessay-Sublime en Nougaro !-Ouv-ParisBazaar-Borde

La divine Soprano chez le génial Petit Taureau, c’est la belle rencontre que nous offre Natalie Dessay. Un album de toute beauté pour bien commencer l’année.

Natalie Dessay est une grande artiste. Cette cantatrice est une soprano réputée partout sur la planète. Quand elle joue dans Les Contes D’Hoffmann de Jacques Offenbach, on apprécie. Quand elle apparaît dans La Flûte Enchantée de Mozart, on applaudit. Quand elle interprète des morceaux de Boris Vian ou Michel Legrand, on écoute religieusement. Dans tous les cas, on respecte.

Quand elle reprend Nougaro, on doute. On se demande si elle ne va pas trop en faire, si elle ne va pas surjouer les chansons, ou si elle ne va pas se prendre pour une diva en ne pensant qu’à sa voix magnifique. À l’écoute, on se rend compte d’une chose, on s’est complètement planté. On rage d’être passé à côté de cet album en fin d’année 2019. Comme souvent dans ce genre d’à priori, on se rend compte combien on a été complètement con de penser de telles horreurs.

Natalie Dessay-Sublime en Nougaro !-Cover-ParisBazaar-Borde

Natalie Dessay connaît la musique mieux que personne. Tout d’abord, elle chante juste. Pour une chanteuse d’opéra, vaut mieux ! Et puis ici, pas d’horrible Auto-Tune, ni d’artifices quelconques. Non, l’artiste se dévoile, se met à nu. Elle prend même des risques. Reprendre Nougaro ne doit franchement pas être facile.

Lorsqu’elle interprète Dansez Sur Moi, on réalise davantage la beauté de ce morceau. Evidemment, nul ne peut égaler les interprétations de Claude Nougaro mais là, que ce soit pour Chanson Pour Marilyn, Le Coq Et La Pendule, Tiens-Toi Bien À Mon Coeur, ou Tendre, on se rend compte que c’est de la haute volée. On en vient même à penser qu’un album de duo entre les deux artistes aurait pu donner quelque chose d’exceptionnel, au vu de leurs deux univers, de prime abord, si différents.

Et puis, le mélange de leurs voix aurait pu être magnifique. Elle avait d’ailleurs donné de la voix sur la reprise de ‘Round Midnight avec Nougaro sur La Note Bleue, le dernier album enregistré par le chanteur toulousain dont la voix était restée intacte malgré la saloperie de crabe qui l’envahissait et les séances de chimio qui se succédaient.  

Ses interprétations sont marquées par une chose : le respect qui s’en dégage. Il n’y a qu’à écouter l’interprétation de Déjeuner Sur L’Herbe avec les sublimes paroles suivantes :«Tous les Deux on déjeunait sur l’herbe / Et moi j’en avais fûmé un peu / À travers mes paupières entrouvertes / L’air bleu…» pour comprendre que l’artiste ne chante pas. Comme pour l’opéra où elle le faisait déjà brillamment, elle joue une sorte de rôle, se met dans la peau de ce génie qu’était Nougaro.

Évidemment, on aurait tout aussi bien pu citer La Pluie Fait Des Claquettes, ou Serge Et Nathalie tant l’oeuvre du Toulousain est intense. Intense du côté des paroles évidemment, mais aussi intense du côté des musiques, des rythmiques mêmes.

Les arrangements d’Yvan Cassar sont de toute beauté, notamment sur Sa Maison et Regarde-Moi, dont les interprétations donnent carrément des frissons. Les mots se perdent. À l’opposé de Natalie Dessay, on reste sans voix. C’est simplement beau.

Autre titre surprenant, À Bout De Souffle. On imagine combien la chanson doit être si difficile à chanter. Natalie Dessay le fait tellement bien qu’on court à ses côtés, on a le souffle haletant. Exactement comme avec Nougaro. En écoutant Le Cinéma, sublime morceau d’amour, on se dit que cette chanson aurait pu être écrite pour elle tant elle se l’approprie. Sur ce titre, comme pour Serge Et Nathalie ou Sa Maison, les compositions signées Michel Legrand n’entourent pas les mots, elles les embellissent, les subliment. Et puis il y a Toulouse. Ultime hommage au chanteur toulousain, vibrant de douceur et de tendresse. Ce morceau exceptionnel que Nougaro avait donné à sa ville de coeur, sa ville d’âme dont il parlait si brillamment, et où ses cendres furent dispersées.  

Natalie Dessay-Sublime en Nougaro !-Dessay-Cassar-ParisBazaar-Borde

Depuis 2013, suite à de nombreux problèmes vocaux, Natalie Dessay a décidé de se consacrer au jazz et à diverses activités comme le doublage, le théâtre, la radio, ou la chanson. Elle a, depuis, sorti plusieurs albums et célébré Nougaro en 2013. Elle avait alors magnifiquement interprété Bidonville, accompagnée par la guitariste Lyat Cohen, lors de «La culture contre la Haine», un concert contre la haine et le racisme auquel participèrent divers artistes comme François Morel, Anaïs Demoustier, Alexandre Astier, Patrick Timsit, ou encore Didier Lockwood. Point commun avec Nougaro, Natalie Dessay est altruiste. Ce n’est probablement pas par hasard si elle reprend ces paroles : «Donne moi ta main camarade / J’ai cinq doigts moi aussi / On peut se croire égaux.» Ce n’est pas par hasard non plus si elle reprend La Vie En Noir.

Natalie Dessay, qui n’arrête jamais de travailler, avait repris il y a quelques années Und, un texte d’Howard Barker, monologue dénonçant implicitiement la Shoah. Comme Nougaro, elle est engagée, non pas dans un antiracisme basique et de façade, mais bel et bien dans une véritable démarche humaniste. Démarche qui la pousse à faire quasiment revivre un autre humaniste, Nougaro. Une résurrection de toute beauté.

Laurent Borde

Natalie Dessay / Nougaro : Sur L’Écran Noir De Mes Nuits Blanches / Sony Classical

Natalie Dessay en tournée en France et en Suisse avec Yvan Cassar à partir de mars 2020. À Paris, le 9 juin 2020, au Théâtre de la Porte Saint-Martin.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *