Wacken Open Air Festival 2022 : Allemagne Métallique !

Wacken Open Air Festival 2022-Allemagne Métallique-Ouv-ParisBazaar-Borde

Après notre escapade de juin au Hellfest, il était hors de question d’en rester là ! Direction l’autre pays de la saucisse, l’Allemagne donc, pour le Wacken Open Air, le plus grand festival de metal au monde !

Un voyage incertain

Il fallait éviter le bordel dans les aéroports européens avec pertes de bagages, grèves inopinées… Hormis la voiture, la seule solution qui se présentait était celle du train. Direction la Deutsche Bahn qui proposait un tarif imbattable avec Thalys, Ice (TGV allemand) et train régional. Réservation faite, mais… Moins d’une semaine avant le départ, Thalys informe que le train de départ est supprimé et qu’il faut appeler le service client. Autrement dit, on ne part plus ! 

Après quasiment une journée à joindre le service client de la compagnie européenne, il aura fallu les contacter par Twitter et Facebook pour trouver une solution. Le départ aura donc lieu 12 heures plus tôt, avec un arrêt au stand à Cologne. Thalys a décidé, pour se faire pardonner, d’offrir le voyage en première. Le moins que l’on puisse dire est que ça en vaut la peine. Devant mon siège, un homme d’un certain âge n’a pas hésité à profiter des boissons à volonté, en lâchant cinq demi-bouteilles de blanc en un peu plus de trois heures ! Belle performance…

 

Wacken Open Air Festival 2022-Allemagne Métallique-Logo-ParisBazaar-Borde

 

À Cologne, arrivée tardive et chambre énorme, avec une déco digne de l’Allemagne de l’Est. La personne à l’accueil nous signale que le bar de la chambre est à volonté. Cool ! Sauf qu’il y a une bière sans alcool, plusieurs sodas, de l’eau plate et une seule « vraie » bière, bue en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire. Direction le bar de l’hôtel, censé fermer à minuit.

Après avoir commandé deux pintes de cervoise locale, il est à peine 23h, le barman éteint la télé, la musique et nettoie tout du genre : « C’est pas pour dire mais j’ai pas que ça à foutre alors magnez vous de picoler vos deux pintoches ! » Un couple, arrivé peu de temps après, demande du champagne. Le barman répond qu’il a les flûtes mais que s’ils veulent des bulles, ils n’ont qu’à aller à l’épicerie d’à côté ! Le mec s’exécute et revient avec sa boutanche… Sympa ! 

Le lendemain, après une visite rapide de la sublime cathédrale gothique de Cologne, suite du voyage jusqu’à notre lieu de résidence Bad Bramstedt, petite station thermale très calme. Un hôtel, très défraîchi mais tout de même sympa, rempli de metalleux nous attend. Nous ferons le voyage avec eux deux fois par jour pour réaliser un cocktail cheveux-bière-sueur !      

Première journée difficile

Un soleil de plomb surplombe le Schleswig-Holstein, le Land dans lequel nous nous trouvons et dont la capitale est Kiel. Au bout de 45 minutes de car, nous arrivons donc à Wacken.

Cette commune de moins de 2000 habitants accueille chaque année, pendant moins d’une semaine, un peu plus de 80 000 énergumènes par jour qui n’ont qu’une seule envie, se lâcher devant une des neuf scènes mises en place.

Les habitants jouent tous le jeu, les participants respectant l’endroit, l’ambiance est franchement excellente. Les locaux apprécient la politesse, la gentillesse et la fougue de ces doux-dingues. 

Wacken Open Air Festival 2022-Allemagne Métallique-Danse-ParisBazaar-Borde

Sur place, après être passé devant des stands de musique, de bière et de bouffe, on s’aperçoit qu’il faut marcher une bonne demi-heure sous le cagnard pour choper le sacro-saint pass au service presse. Bizarrement, celui-ci est totalement éloigné des scènes. Une fois décroché le Saint Graal, encore une bonne heure de marche pour trouver l’entrée, après avoir demandé à trois personnes de l’organisation qui ne savaient pas. Finalement, une navette réservée aux journaleux et aux VIP nous emmène au paradis du metal. 

Quelques minutes après, on y est. Enfin ! Un bar quasiment vide, long comme deux camions citernes, nous tend les bras ! On se jette sur la gnôle locale et après l’avoir ingurgitée rapidos, direction les scènes. Plus de temps à perdre, nous en sommes déjà au milieu de l’après-midi.

On part voir Cirith Ungohl (nom issu du Seigneur des Anneaux), un des pionniers du Epic Doom et du power metal, teinté de Pagan metal. Le groupe américain assure son show devant une foule éparse, en plein soleil, sur une des principales scènes. Très bon concert pour ce groupe de légende.

On part ensuite en repérage et on se pose devant une scène plus petite sur laquelle commence le concert de Bai Bang. Le chanteur, tout de blanc vêtu, s’adresse au public avec un allemand parfait.

Wacken Open Air Festival 2022-Allemagne Métallique-Bai Bang-ParisBazaar-Borde

Le groupe suédois de hair metal (« avé les cheveux qui bougent…») exécute ses morceaux de hard FM oscillant parfois vers le heavy et le hard mélodique avec brio. Le chanteur, Diddi Kastenholt, la chevelure souple et soyeuse, manifestement fan de botox, ferait se damner n’importe quel garçon coiffeur au fin fond de la Lozère.

Très proche de son public, et visiblement très simple et sympa, une partie du groupe descend même au contact de la foule en guise de remerciement. Un concert agréable et intéressant.   

Le site du Wacken Open Air est immense, 360 hectares. Il faut parfois plus de dix minutes pour aller d’une scène à l’autre en traversant un village médiéval ou différents stands de bouffe.  Après avoir assisté à une partie du concert de Hämatom, groupe allemand originaire de Bavière qui a dû jouer 3 257 fois en trois jours, on file voir Rose Tattoo.

La légende australienne est là, fidèle au poste ! LE groupe qui a inspiré de nombreux autres groupes comme Guns N’ Roses ou encore Airbourne. Angry Anderson, le chanteur emblématique avec sa veste en jean « Rose Tattoo made In Australia », sa voix puissante, et sa boule à zéro digne d’un aéroport à mouches, semble savourer le moment.

Wacken Open Air Festival 2022-Allemagne Métallique-Rose Tatoo-ParisBazaar-Borde

Hard, blues, on se prend des uppercuts en pleine face à chaque morceau. Les gars qui sont sur la scène Louder sont dignes de leur réputation : agressifs et sans état d’âme. Ils nous en mettent plein la gueule pendant une heure et quart. Et on adore ça !

Après une bonne cervoise, on voit toute une troupe de soldats moyenâgeux défiler. Il se passe des trucs bizarres ici… Va falloir penser à se mettre à l’eau minérale…   On reprend nos esprits et on jette un œil sur Overkill.

Depuis le début des années 80, le groupe du New Jersey, dont le nom est tiré d’un album de Motörhead, alterne notamment heavy-metal, speed, et thrash metal. Autrement dit, ces gars-là ne sont pas des rigolos. C’est même du propre, techniquement impressionnant et en les voyant sur scène, on comprend qu’ils furent le premier groupe du genre à être signé sur un gros label musical, Atlantic, en 1986.  C’est d’la qualité ça, m’sieurs dames ! 

Wacken Open Air Festival 2022-Allemagne Métallique-Overkill-ParisBazaar-Borde

Direction une autre scène où joue, quasiment en simultané, Kampfar. Le groupe norvégien de black metal ne donne pas dans la tendresse. Rien que le nom du groupe, qui signifie Odin en norvégien ancien, donne le ton de ce qui nous attend. Le quintet joue si fort et si vite que même les habitants de l’ISS ont dû être empêchés de dormir.

Dolk, principal chanteur et fondateur du groupe, s’est fait tatouer le nom de son groupe sur le ventre, probablement en signe d’allégeance. Ils enchaînent les morceaux avec, parfois, quelques paroles du chanteur, remerciant notamment le public pour sa cinquième venue sur les terres allemandes.

Le chant est parfois très proche de l’incantation, en revanche, pour les paroles en norvégien, ben… on n’a pas tout compris ! Mais ce n’est pas très grave tant cette heure de concert dégage une énergie folle furieuse. Dolk, drapeau norvégien à la ceinture, finira le set torse nu sous les bravos mérités du public. 

Wacken Open Air Festival 2022-Allemagne Métallique-Kampfar-ParisBazaar-Borde

Après une grande pause pour se remettre d’aplomb au bar presse, le choix final vient entre Rotting Christ, Judas Priest et Gwar. Les deux premiers groupes ayant montré de quoi ils étaient (superbement) capables au Hellfest, nous optons pour Gwar. Et là, surprise.

Alors que nous réussissons à nous faufiler backstage, nous voyons débarquer une partie du groupe, posant gentiment et sans qu’on lui demande, spécialement pour nous ! On n’en demandait pas tant !

Le show des américains mi-hommes, mi marionnettes est ensuite hallucinant, aspergeant de faux sang les pauvres « victimes » du premier rang. Le groupe de metal satyrique alterne scénettes humoristiques et musique, principalement heavy et thrash.

Wacken Open Air Festival 2022-Allemagne Métallique-Gwar-ParisBazaar-Borde

Sous leurs déguisements de monstres, ces mecs n’ont aucun tabou, découpant tour à tour Joe Biden, Vladimir Poutine, ou se faisant pomper par la reine d’Angleterre.

Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une sorte de Rocky Horror Picture Show beaucoup plus trash et cash ! Pendant 1h15, les fous furieux de Richmond ont donné brillamment de leur personne ! Rideau. Rendez-vous demain. 

Deuxième journée intense

Le soleil est toujours là ! Et ça tombe bien. C’est le temps idéal pour aller voir les vieux briscards de Therapy?. Depuis leur formation à la fin des années 80, les Nord-Irlandais ont tracé leur chemin, tout en restant assez discrets.

Leur plus gros tube à ce jour est, sans aucun doute Nowhere, morceau direct et efficace, mêlant brutalité et relents pop, sorti en janvier 94. Le morceau a d’ailleurs été brillamment exécuté, comme les reprises d’Isolation, de Joy Division et de Diane d’Hüsker Dü, devant une foule conquise et heureuse de retrouver le trio en terre allemande.   

Après s’être réjoui de cette thérapie positive, On jette un œil sur Lacuna Coil. Le groupe gothique de Milan est assez surprenant. Sa particularité est d’avoir une chanteuse par moment proche du lyrique, Cristina Scabbia, et un chanteur, Andrea Ferro, qui donne parfois dans des ambiances proches du rap. Le mélange est très fort, entouré d’une section rythmique assez violente, on a parfois l’impression qu’une tornade s’abat en deux temps sur la foule.

Wacken Open Air Festival 2022-Cristina Scabbia-ParisBazaar-Borde

Les Italiens, plutôt renommés pour l’opéra, sont aussi très doués pour le metal. Infatigable, après une prestation sous le soleil brûlant et épuisant, Andrea Ferro restera au moins deux heures pour quelques interviews…  

Viennent ensuite les suédois d’At The Gates. Le groupe de Death metal va assurer un set puissant, violent, sans aucune fioriture. Pendant une heure, les gars font parler la poudre et le chanteur barbu, Thomas Lindberg, vêtu d’une chemise de bûcheron, lâche des litres de sueur. Sa voix éraillée et agressive donne une dose de puissance supplémentaire aux morceaux du groupe, considéré comme un des pionniers du Death Metal. 

Arrive enfin Behemoth. Le quatuor polonais a remplacé au pied levé Limp Bizkit, qui a annulé sa tournée (comme toutes les précédentes) et on ne va franchement pas s’en plaindre. Nergal, leader incontesté et incontestable est remonté comme un coucou suisse, haranguant la foule, arpentant la scène sous ses moindres recoins, de long en large et en travers.

Wacken Open Air Festival 2022-Allemagne Métallique-Behemoth-ParisBazaar-Borde

Le groupe de metal de Gdansk, qui oscille entre death et black metal depuis 31 ans, produit un set hallucinant, avec flammes de l’enfer en plein soleil. Malheureusement, les soixante minutes qui leur sont accordées passent beaucoup trop vite.   

Les allemands d’In Extremo prennent ensuite le relais. Certains les ont peut-être découverts au Hellfest cette année. Peu connus chez nous, le groupe de Berlin mélange musique médiéval, avec parfois des instruments fabriqués à la maison, et metal. Dis comme ça, c’est pas franchement attirant… Et In Extremo, on aime ou on aime pas, mais il n’y a pas de milieu. En Allemagne, ces six-là sont de véritables stars !

 

Inutile donc de préciser qu’une large partie des 80 000 personnes présentes sur le site viennent se masser pour écouter les tubes que sont Frei Zu Sein ou Vollmond. En revanche, le groupe originaire de l’ex-RDA ne jouera pas Küss Mich, leur plus gros succès à ce jour.

Pendant 1h15, In Extremo produit un show très fort, avec toutes sortes d’effets pyrotechniques brillants, et un joli feu d’artifice en final surprise. Les aficionados ont apprécié, les autres se sont probablement très fortement ennuyé…

Un quart d’heure plus tard, Slipknot déboule sur scène. Après une intro avec For Those About To Rock d’AC-DC et Get Behind Me Satan And Push de la « country girl » Billie Jo Spears (rien à voir avec la blonde décérébrée chanteuse de musique de danse pour jeunes),  les gars de l’Iowa attaquent fort avec Disasterpiece.

Ils donnent l’impression de jouer à 100 à l’heure lorsque Corey Taylor décide de s’adresser au public pour dire combien il est « heureux de jouer à Wacken, dans le plus grand festival du monde, et qu’il a fallu attendre 23 putains d’années pour se retrouver enfin là ! ».

On se dit que le concert va assurer et durer peut-être un peu plus longtemps que prévu. Le groupe enchaîne ensuite 13 morceaux dont Wait And Bleed, The Heretic Anthem, Spit It Out, ou encore le tout récent Unsainted, à la vitesse d’une érection de Kim Jong Un devant un char d’assault.

Wacken Open Air Festival 2022-Allemagne Métallique 2022-Slipknott-ParisBazaar-Borde

En rappel, People = Shit et Surfacing sont exécutés rapidement et brièvement, laissant les 80 000 personnes en transe un peu KO. Tout le monde pense alors que ces grands malades vont revenir pour un deuxième rappel. Oui, mais non…

En tout et pour tout, Slipknot est resté sur scène 1h20 au lieu d’1h45. C’est un peu court, mon bon Monsieur… Surtout pour un groupe qui se disait impatient de jouer à Wacken… Le public semble hagard, presque déçu… Y a de quoi, non ?  

Pour terminer la soirée, The Halo Effect prend son temps pour monter sur scène. En fait, c’est l’impression que les quelques milliers de personnes ont, simplement à cause du show écourté de Slipknot. Le groupe suédois déboule donc devant le public à l’heure prévue, minuit et quart.

Formé par d’anciens membres d’In Flames et de Dark Tranquility, The Halo Effect enchaîne death metal et hard mélodique pendant une heure. Pas de fioriture mais de l’efficacité. C’est brillant sans être bruyant. Le public, qui s’éparpille de plus en plus, apprécie. Le show parfait pour terminer la soirée…

Troisième journée éclectique

Les hostilités commencent avec Orden Organ. Le groupe allemand, peu connu dans nos contrées, mélange Power et Pagan metal. Ça ne rigole pas du tout. Les chants guerriers se succèdent sans se ressembler. Musicalement, les cinq gars d’Arnsberg tiennent plus que la route, notamment avec une basse et une batterie surpuissantes, et des guitares mélodiques ultra rapides, le tout mis en relief par des effets pyrotechniques.

Le chanteur, Sebastian Levermann, est proche de son public auquel il s’adresse quasiment entre chaque morceau. Le concert dure une heure et semble n’avoir duré que quelques minutes tant le groupe assure… La journée devrait être bonne…

Quelques minutes plus tard, déboule sur une des deux grandes scènes Life of Agony. Le groupe de Mina Caputo, qui avait joué sur une des « petites » scènes du Hellfest en juin, joue donc ici sur une des plus grandes. Le groupe a beau jouer exactement les mêmes morceaux qu’en France, on ne peut qu’apprécier leur performance.

Wacken Open Air Festival 2022-Allemagne Métallique-Life of Agony-ParisBazaar-Borde

Le guitariste Joey Z. semble quasiment transcendé par la foule venue s’amasser devant la scène. La batterie de Veronica Bellino n’a jamais sonné aussi juste et sèchement. Mina Caputo et le bassiste Alan Robert, bien que légèrement plus discrets, sont tout aussi brillants.

Life Of Agony est vraiment un très très grand groupe ! 

Gluecifer apparaît ensuite sur une des trois plus grandes scènes. Les Norvégiens, qui se sont modestement auto-proclamés « kings of rock », délivrent un rock violent, pour ne pas dire brutal. Ils attirent tellement la sympathie qu’on les imagine bien décochant une droite directe pour un léger regard qui ne leur a pas plu. Pendant 1h15, les gars d’Oslo ne chôment pas et se donnent à fond devant un public vaillant mais clairsemé. D’ici à les considérer comme les rois du rock…

Peu de temps après, les Californiens d’As I Lay Dying se pointent. Chose rare dans le metal, tous les membres du groupe se revendiquent chrétiens, même si la musique qu’ils pratiquent est plutôt considérée du metalcore et non du rock chrétien. As I Lay Dying aborde plutôt des thèmes spirituels, jamais celui de Dieu, de Jésus ou de la Bible, sur une base musicale assez violente.

Wacken Open Air Festival 2022-Allemagne Métallique-As I Lay Dying-ParisBazaar-Borde

Le public ne s’y trompe pas. Malgré un soleil de plomb, la foule s’amasse petit à petit devant la scène pour assister au concert surpuissant des Américains. Le pit devient fou, des tee-shirts s’envolent et la poussière envahit tout le monde. On s’en prend plein la tête mais le show est tellement bon que ce n’est pas franchement grave…

Après une petite pause avec de la gnôle locale, Hämatom se pointe. C’est à croire que le groupe pionce derrière la scène ! Ils sont là tout le temps, partout, jouent tous les jours. La musique, naviguant entre indus, électro, et metal pur n’est pas des plus passionnantes. Même si le chanteur Thorsten Scharf, surnommé « Nord », donne tout ce qu’il peut, ça reste assez plat. Rien à voir avec ses « collègues » bruyants que sont notamment Rammstein ou Oomph! La majorité du public apprécie. Peut-être est-ce dû à une différence de culture ?

Un coup de réconfort apporté par les copains Jack et Daniel’s et on repart au galop pour voir LE groupe le plus attendu de la journée, Arch Enemy. À chacun de ses passages au festival allemand, le groupe suédois fait carton plein. Il faut dire qu’on se demande comment la chanteuse aux cheveux bleus Alicia White-Gluz fait pour avoir une voix si puissante.

Du haut de son mètre 63, la Canadienne, dégage un chant guttural ultra impressionnant. En fermant les yeux, on imaginerait davantage un gros popeye tatoué, la chevelure graisseuse et le marcel dégoulinant, hurlant son désespoir, plutôt qu’une nana toute menue au sourire diabolique. Alicia White-Gluz a tellement de talent qu’elle maitrise également le chant lyrique.

Wacken Open AIr Festival 2022-Allemagne Métallique-Arch Enemy-ParisBazaar-Borde

Depuis 2014, elle est la figure de proue du groupe de death metal scandinave. Dès son arrivée sur scène, le public devient fou. Les 80 000 personnes sont subjuguées, certains sont tellement contents qu’ils font voler leurs pompes (peut-être est-ce un signe de contentement chez l’autochtone ?…).  Pendant une heure et quart, le groupe du guitariste Michael Amott délivre une performance extraordinaire, mise en relief par un son parfait et une pyrotechnie folle.

Alicia White-Gluz est partout, s’adresse au public, les autres assurent le show à la perfection, alternant death metal et metal mélodique. Arch Enemy est sans doute LE groupe qui a le plus marqué ce festival. Assurément, un des plus grands groupes de metal actuellement sur la planète. 

Tout cela est tellement bon qu’on ne peut pas en rester là… Ça tombe bien Ill Niño joue juste après. Le groupe américain a une particularité, tous ses membres sont originaires de pays latino-américains (Brésil, Venezuela, ou encore Mexique). À l’inverse de Life Of Agony, eux avaient joué sur une des grandes scènes au Hellfest. Ils se retrouvent cette fois sur une des scènes annexes.

En se plaçant à un endroit stratégique, on remarque que les gars en sont encore à faire la balance et que manifestement, Dave Chavarri, batteur et fondateur du groupe, a un gros problème avec le son de son instrument.

Après quelques longs réglages, le groupe débarque enfin. Le guitariste Marc Rizzo, affublé de son célèbre sac à dos de collégien, saute partout, à tel point que lorsqu’il est d’un côté de la scène, les autres se barrent en courant, probablement de peur de se prendre un coup de latte ou d’être assommé par le manche de guitare.

Wacken Open Air Festival 2022-Allemagne Métallique-Marc Rizzo-ParisBazaar-Borde

Le latin metal pratiqué par le groupe, mélange de musique latine avec percus et gros riff, fait mouche à chaque fois. Le chanteur Marcos Leal, qu’on ne contredira jamais par peur de se faire fracasser tant sa carrure est imposante, assure le spectacle en se démenant comme un fou.

Malgré cela, le son est franchement horrible ! La musique ressemble parfois à une espèce de bouillie inaudible alors que ces gars-là jouent très bien et ont prouvé leurs qualités musicales dans de nombreuses autres circonstances.

L’ingénieur du son était peut-être manchot. Ou alors il s’est endormi sur la console. Quoiqu’il en soit, le concert est gâché. C’est franchement dommage et on aurait aimé mieux pour terminer la soirée. 

En passant pour repartir, on jette un coup d’œil rapide sur Lordi qui joue sur une des grandes scènes. Le groupe vainqueur de l’Eurovision assure le spectacle avec ses déguisements de monstres. On ne va pas s’attarder. La musique n’est pas extraordinaire et on a vu la version originale, Gwar, le premier soir…

Cette édition 2022 de Wacken n’avait peut-être pas la plus belle affiche de l’année, mais elle était tout de même impressionnante. Le site en lui-même nous a permis de faire du sport, quasiment 40 km de marche en trois jours.

Wacken-Open-Air-Festival-2022-Allemagne-Metallique-Foule-ParisBazaar-Borde

Nous avons pu découvrir des groupes que nous ne serions pas forcément allés voir sur scène. On ne va pas tortiller, Wacken reste impressionnant par son ampleur, sa mise en place, et son programme fou.

Il est le plus grand festival de metal au monde même si le Hellfest le talonne de très très près.

Nous reviendrons forcément à Wacken…  « Rain or Shine » , comme le dit si bien son slogan.

Laurent Borde

   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

VOUS AIMEZ ? REJOIGNEZ-NOUS ET ABONNEZ-VOUS !

DÉCOUVREZ MAINTENANT